Devenir gladiateur

devenir gladiateur


Devenir gladiateur

La vie quotidienne à l’école de la mort

François Gilbert

Les combattants ne s’improvisaient pas gladiateurs, mais le devenaient après un dur apprentissage. Écoles et casernes à la fois,

les ludi étaient gérés par des entrepreneurs motivés par le gain, qui formaient et proposaient les services de leurs pensionnaires

aux organisateurs de spectacles. Entraîneurs, médecins, diététiciens, domestiques et personnel composé en partie par les familles

mêmes des combattants, qui vivaient là à leur côté, oeuvraient dans les coulisses pour améliorer leurs conditions de vie et leur laisser

tout le loisir de s’entraîner et de parfaire leur endurance et leur technique.

Une bonne formation augmentait les chances de survie. Il n’y avait que deux façons de sortir de l’amphithéâtre : mort ou vivant. Aux

premiers la déchéance et l’oubli ; aux seconds les récompenses et la gloire d’un moment.

Format : 22 x 28 cm - 160 pages - Cartonné - Plus de 250 photographies en couleurs - 26 €

 

ISBN : 979-10-91458-07-8

 

  26€